Les critères pour bien choisir une assurance emprunteur

Contracter un crédit immobilier nécessite de souscrire une assurance de prêt. Quels sont les critères pour bien choisir une assurance emprunteur ?

Les critères pour bien choisir son assurance emprunteur

Si vous projetez de demander un crédit pour financer l’achat de votre logement, la banque réclamera une assurance de prêt. Celle-ci lui garantit de récupérer le capital dû si vous n’êtes plus en mesure d’honorer votre dette. Découvrez quels sont les critères pour bien choisir une assurance emprunteur.

Bien étudier les garanties proposées

Certaines garanties obligatoires sont présentes dans l’ensemble des contrats d’assurance emprunteur. Il s’agit de la garantie décès, de la garantie perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA), de la garantie invalidité permanente et totale (IPT) et de la garantie incapacité temporaire de travail (ITT). Il faut savoir que les conditions d’indemnisation varient fortement d’un assureur à l’autre selon le contexte lié au décès ou à l’invalidité. Certaines garanties peuvent également faire l’objet d’une limite d’âge. La limite d’âge pour bénéficier de la garantie décès est généralement fixée à 85 ans. Soyez attentif à ce point au moment de la souscription.

Vérifier les exclusions de garanties

Les exclusions de garanties insérées dans le contrat constituent un critère essentiel à étudier.

Les exclusions générales

Certains faits jugés extrêmes ou irresponsables sont exclus des garanties proposées par l’assureur. Parmi les exclusions de garanties générales on trouve notamment les conséquences dues aux faits de guerre, d’émeutes, d’actes de terrorisme, mais aussi les tentatives de fraude à l’assurance ou encore le suicide de l’assuré au cours de la première année de souscription.

Les exclusions spécifiques

Le contrat peut comporter des exclusions de garanties spécifiques qui concernent la pratique d’un métier à risques, d’un sport à risques ou un état de santé présentant un risque aggravé. Ces exclusions sont prévues après étude du questionnaire de santé par l’assureur. Mais il faut comprendre que la notion de risque diffère tout comme la politique appliquée en matière de prise en charge selon les assureurs. Ainsi, si une compagnie d’assurance refuse de vous prendre en charge, il n’est pas certain que les autres feront de même.

Les délais de carence et de franchise

D’autres critères peuvent impacter le choix de votre assurance emprunteur. Le délai de carence correspondant à la période durant laquelle vous payez vos cotisations sans pouvoir être indemnisé en fait partie. Ce délai, qui démarre à compter de la date de signature du contrat, varie de 1 à 12 mois.

Le délai de franchise désigne la période pendant laquelle l’emprunteur n’est pas couvert par l’assurance. Il est généralement de 3 mois mais peut varier en fonction des garanties et des contrats.

Etudier le mode d’indemnisation

Vos remboursements peuvent être gérés de deux façons différentes. La prise en charge forfaitaire peut être totale ou basée sur un pourcentage déterminé avec la compagnie d’assurance. Dans ce cas, l’indemnité est fixée dès la signature du contrat et ne dépend pas de facteurs extérieurs. Ce mode d’indemnisation est d’autant plus intéressant que la somme prise en charge par l’assurance reste due même si vous percevez d’autres aides en parallèle.

La prise en charge indemnitaire dépend de vos revenus et des aides perçues suite à un sinistre ou une perte d’emploi. Si ces aides couvrent la perte de revenus, la prise en charge indemnitaire ne s’appliquera pas.

Cela pourrait également vous intéresser :