Comment obtenir un crédit immobilier après 60 ans ?

Obtenir un crédit immobilier après 60 ans

Les seniors ont de plus en plus de difficultés à souscrire un crédit immobilier malgré la baisse des taux d’intérêt.

Dans une récente étude, le courtier Empruntis indique que 40 % des dossiers d’emprunteurs seniors sont finançables contre 60 % pour les trentenaires. Comment expliquer cette différence ? Quelles options s’offrent aux seniors qui souhaitent contracter un prêt immobilier ?

L’âge, un critère important pour la banque

Plusieurs raisons expliquent les réticences des banques à l’idée de prêter aux plus de 60 ans. Tout d’abord, les établissements exigent généralement que le crédit immobilier soit remboursé avant les 75 ans de l’emprunteur. Cela exclut la possibilité pour les seniors de contracter des prêts de longue durée pourtant nécessaires pour financer un projet immobilier.

Autre frein : l’assurance emprunteur. En effet, son coût est particulièrement élevé pour les personnes plus âgées et présentant des problèmes de santé. A cela s’ajoutent les exclusions de garantie imposées par les compagnies d’assurance au-delà d’un certain âge.

Malgré le faible niveau des taux d’intérêt, les emprunteurs seniors ont encore des difficultés à obtenir un crédit immobilier. Le coût de l’assurance de prêt ajouté aux frais de dossier et aux honoraires du courtier fait grimper le coût du crédit jusqu’à le faire parfois passer au-delà du taux d’usure qui correspond au maximum que les prêteurs sont autorisés à pratiquer lorsqu’ils accordent un crédit. Au 1er avril 2019, ce taux s’établissait à 2,96 % pour les crédits dont la durée est supérieure à 20 ans.

Assurance emprunteur : comparer les offres

Pour décrocher un crédit immobilier, les seniors ont tout intérêt à comparer les offres en utilisant un comparateur en ligne. Un courtier en assurances de prêt peut également les accompagner dans leurs recherches et trouver une couverture sur-mesure. Certains courtiers ne sont rémunérés qu’une fois l’offre de prêt acceptée par la banque ce qui permet aux demandeurs de ne pas s’engager et dans le meilleur des cas, d’obtenir une couverture rapidement.

Dans certains cas, il est possible de s’orienter vers des solutions alternatives comme l’hypothèque, uniquement si l’emprunteur dispose d’un patrimoine suffisamment important. Le cautionnement ou le nantissement représentent d’autres options envisageables pour les plus de 60 ans qui ne peuvent plus accéder à une assurance de prêt aux conditions normales.  

Cela pourrait également vous intéresser :

Noter cet article

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*