5 astuces pour réduire le coût de son assurance emprunteur

Les astuces pour réduire le coût d'une assurance emprunteur

Lors d’une demande de crédit immobilier, l’assurance de prêt est systématiquement demandée par la banque. L’évolution de la législation vous permet de faire jouer la concurrence et de réduire le coût de votre assurance emprunteur.

Le coût de l’assurance de prêt peut représenter jusqu’à 30 % du montant global du crédit. Depuis quelques années pourtant, la législation est favorable aux emprunteurs qui peuvent désormais changer plus facilement d’assurance. Découvrez 5 astuces pour réduire le coût de l’assurance emprunteur.

1. Négocier le taux d’assurance

La première solution consiste à négocier un taux d’assurance plus bas avec la banque prêteuse. Aujourd’hui, la plupart des emprunteurs souscrivent au contrat d’assurance de groupe proposé par l’établissement prêteur. Ce contrat est conçu pour s’adapter au plus grand nombre puisqu’il prévoit des tarifs et des garanties identiques pour tous les assurés.

Pour réaliser des économies, tentez d’obtenir de votre banque une baisse des cotisations d’assurance. Les banques consentent parfois à revoir leurs tarifs pour fidéliser leurs meilleurs clients. Si cela échoue, vous pourrez toujours obtenir un tarif plus avantageux auprès d’un autre assureur.  

2. Recourir à la délégation d’assurance

La banque impose systématiquement son contrat de groupe lorsqu’elle accorde un crédit immobilier. Toutefois, si après avoir comparé les offres, vous trouvez une assurance emprunteur plus avantageuse, rien ne vous empêche de faire jouer la délégation d’assurance. Seule condition : le respect de l’équivalence des garanties entre les deux contrats. En effet, une banque peut refuser la délégation d’assurance si le contrat choisi par l’emprunteur propose une couverture insuffisante. Jouer sur la quotité d’assurance

3. Jouer sur la quotité d’assurance

Il est possible de réaliser des économies conséquentes en jouant sur la quotité qui correspond à la part du capital prise en charge par l’assureur. Votre contrat d’assurance emprunteur ne doit pas impérativement inclure l’ensemble des garanties possibles. Celles-ci doivent être souscrites au cas par cas, selon votre profil.

Si vous souscrivez un crédit immobilier seul, la banque réclamera généralement une quotité d’assurance de 100 % afin d’assurer la totalité du capital. Toutefois, si le crédit est souscrit à deux ou plus, il est toujours possible de moduler cette quotité en optant pour une répartition à 50-50, 40-60 ou encore 30-70 et ainsi réduire le coût de l’assurance emprunteur.

4. Renégocier son assurance de prêt chaque année

Depuis le 1er janvier 2018, les emprunteurs ont la possibilité de renégocier leur assurance de crédit à chaque date anniversaire de la signature de l’offre de prêt. Si vous estimez que le coût de votre assurance est trop élevé, vous pouvez donc changer de contrat en faisant valoir la loi Sapin 2. Au plus tard 2 mois avant la date anniversaire du contrat, vous devrez adresser un courrier recommandé à la banque en demandant la résiliation. A compter de cette date, le banquier dispose de 10 jours pour donner sa réponse.

5. Utiliser un comparateur d’assurance en ligne

Autre option pour réduire le coût de votre assurance emprunteur : utiliser un comparateur en ligne. Cet outil gratuit et sans engagement vous permet de profiter des offres les moins chères du marché et correspondant à votre profil. Pour l’utiliser, il vous suffit de compléter un formulaire rapide.

N’hésitez pas à comparer au moins 3 devis afin de faire le bon choix. Pour plus de facilité, vous pouvez également vous faire accompagner par un courtier.  

Cela pourrait également vous intéresser :

5 astuces pour réduire le coût de son assurance emprunteur
5 (100%) 1 vote[s]

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*