Assurance de prêt : faut-il souscrire une garantie perte d’emploi ?

Quelle est l'utilité de la garantie perte d'emploi ?

Le contexte économique incertain incite à souscrire une garantie perte d’emploi en parallèle de l’assurance de prêt immobilier. Cela vaut-il réellement le coup ?

Près de 5,6 millions de Français étaient inscrits à Pôle Emploi au 1er trimestre 2019. Si le nombre de chômeurs tend à baisser en France, la peur de perdre son emploi reste présente chez de nombreux emprunteurs. De leur côté, les banque en font la recommandation mais il faut rappeler que cette garantie est facultative.

Utilité et étendue de la garantie perte d’emploi

En perdant son travail, l’emprunteur n’est plus en mesure de payer ses échéances. La souscription d’une garantie perte d’emploi autorise la compagnie d’assurance à prendre la relève. Celle-ci prendra en charge tout ou partie du paiement des mensualités après une période de franchise. Précisons que chaque assureur définit ses propres conditions d’application de cette garantie, d’où l’importance de bien étudier les contrats d’assurance de crédit.

La garantie perte d’emploi s’applique en cas de perte d’emploi involontaire. De fait, la démission, la rupture conventionnelle et le licenciement pour faute en sont exclus. Les travailleurs non-salariés et les fonctionnaires sont également exclus de cette garantie. Enfin, au-delà de 50 ans, il n’est pas possible d’y souscrire.

De nombreuses restrictions

Le fonctionnement de la garantie perte d’emploi est complexe et ses conditions d’application contraignantes. En effet, la plupart des compagnies d’assurance prévoient entre la signature du contrat d’assurance et son effectivité un délai de carence pouvant aller de 6 à 12 mois. Autrement dit, si l’emprunteur perd son emploi dans les mois qui suivent la signature, la banque ou l’assureur peut refuser de rembourser tout ou partie des mensualités.

Le délai de carence est suivi d’une période de franchise qui s’étale souvent sur 6 mois entre la date de licenciement et l’indemnisation effective. Ainsi, si vous pensez pouvoir retrouver un travail rapidement, cette garantie ne vous sera pas d’une grande utilité.  

Quel est le coût de la garantie perte d’emploi ?

Le coût moyen de la garantie perte d’emploi varie entre 0,3 et 0,7 % du capital emprunté ou entre 2 et 6 % de la mensualité, selon le mode de calcul choisi par l’assureur.

Même si cette garantie est onéreuse et reste facultative, elle peut convenir aux personnes qui travaillent dans des secteurs économiques à risque. Cependant, il faut garder à l’esprit que la couverture financière offerte par la garantie perte d’emploi est rarement totale.  

Assurance de prêt : faut-il souscrire une garantie perte d’emploi ?
5 (100%) 3 vote[s]

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*